Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 10:49

L’AMOUR ? CE SOUFFLE QUI VOUS ANIME,

CE VISAGE QUI EST VOTRE INFINI.

Par Gonzague Saint Bris

C’est quoi l’amour ? Une fulguration ? Une reconnaissance réciproque soudaine et silencieuse ? Un éblouissement ? La certitude qu’on vient de décacheter le flacon  qui contient le parfum du bonheur ? Un sentiment flou que la jalousie va fixer ?

Il y a sur cette terre plusieurs sortes d’amour. Celui qui obsède les humains, c’est l’amour à deux, l’amour en tête à tête, la recherche du couple idéal. Il y a aussi quelques terriens qui ont des rêves célestes. Ils vous parlent, ils vivent et ils pratiquent l’amour en général. L’amour en général, c’est du matin au soir être ouvert à tous les autres, à ceux qu’on connaît comme à ceux qu’on ignore. C’est prendre chaque rencontre, spontanée ou fortuite, comme un signe du destin. C’est montrer à l’égard de son prochain la plus grande attention. C’est pratiquer la compassion au point de comprendre complètement cette phrase de Marcel Proust : « Le comble de l’intelligence c’est la bonté. »

Tous les beaux esprits se sont penchés sur cette question : qu’est-ce que l’amour ? Pour certains, l’amour est la cérémonie secrète de la dépossession ; pour d’autres, il met en scène le désir recevant sa récompense.

En vérité, c’est dans une page du chef de file des Surréalistes que j’ai trouvé la pensée la plus lucide et l’expression la plus transparente à propos de l’amour : « Le choix initial en amour n’est pas réellement permis dans la mesure même où il tend exceptionnellement à s’imposer, il se produit dans une atmosphère de non-choix. » André Breton a l’air d’avoir toujours raison, surtout lorsqu’il fait référence à la souveraineté  du désir : « Le désir, seul ressort du monde, le désir, seule rigueur que l’amour ait à connaître. »

Mais oublions toutes ces définitions. Fermez les yeux et murmurez son prénom… alors vous saurez quel souffle vous anime et quel visage est votre infini.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gonzague Saint Bris - dans Articles Parus
commenter cet article

commentaires