Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 15:33

La nouvelle classification des hôtels français

La France, en 2010, restait le premier pays touristique au monde, pour la variété de ses paysages, pour son Histoire, pour son climat. Et pour son hôtellerie ? C’est beaucoup moins certain, celle-ci se reposant sur ses acquis et témoignant d’une vétusté croissante.

Pour faire face à une concurrence accrue et pour s’adapter aux nouvelles exigences de la clientèle, la France a procédé a divers changements dans l’attribution des catégories et des étoiles : en instaurant la catégorie 5 étoiles (en janvier 2010) et plus tard la catégorie palace, et en mettant en place un nouveau mode et de nouveaux critères d’attribution des étoiles.

Huit hôtels français ont ainsi reçu le label palace :

  • Le Bristol.
  • Le Meurice.
  • Le Parc Hyatt Vendôme.
  • Plaza-Athénée.
  • L'hôtel du Palais à Biarritz.
  • Les Airelles.
  • Au Cheval Blanc à Courchevel.
  • Le Grand Hôtel Cap Ferrat à Saint-Jean-Cap-Ferrat.

Un label d’ailleurs contesté, un hôtel comme le George V en étant exclu et le jury étant loin d’être composé uniquement de professionnels de l’hôtellerie.

C’est l’académicien Dominique Fernandez qui est président de ce jury composé de personnalités aussi diverses que l’écrivain Gonzague Saint-Bris, la productrice et animatrice Carole Rousseau ou encore le président d’honneur des relais & Châteaux Joseph Olivereau.

Parmi les nombreux critères figuraient notamment :

  • La présence d’un spa.
  • L’excellence de la restauration.
  • L’architecture.
  • Le caractère polyglotte de l’équipe hôtelière.

Quand à l’attribution des étoiles, elle obéit à une logique différente puisque c’est désormais à l’hôtelier de demander une inspection effectuée par un cabinet d’audit privé (et auparavant dévolue à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes).

Auparavant attribuées pour une durée limitée elles sont attribuées pour une durée de 5 ans, en fonction d’un nombre de points cumulés sur 300 critères classés en 4 catégories :

  • Les équipements.
  • Les services aux clients.
  • L’accessibilité.
  • Le développement durable.

Elles conduisent aujourd’hui de nombreux hôteliers à mettre la clé sous la porte incapable de s’adapter financièrement.

On peut néanmoins se demander si de telles classifications ne sont pas déjà obsolètes, d’une part en raison de l’absence d’uniformisation européenne dans ce domaine (même si l’apparition de la catégorie 5 étoiles va dans ce sens), d’autre part et surtout parce que les clients se basent aujourd’hui davantage sur les avis de clients sur Internet (sur des sites tels que Tripadvisor) que sur le nombre d’étoiles.

 

 Sandra Mézière

Partager cet article

Repost 0
Published by Gonzague Saint Bris - dans Articles Parus
commenter cet article

commentaires