Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 16:42

Balzac selon Saint Bris

Le Point - Publié le 02/06/2011 à 14:01

L'écrivain Gonzague Saint Bris dégote cinq anecdotes méconnues de la vie du génial romancier Honoré de Balzac.

 

Balzac selon Saint Bris

"Balzac. Une vie de roman", de Gonzague Saint Bris (Télémaque). Photo au centre : Honoré de Balzac ; à droite : Gonzague Saint Bris. © Benaroch / Sipa - Rue des Archives

 

Il faut s'appeler Gonzague Saint Bris pour se frotter, après Stefan Zweig, André Maurois ou Félicien Marceau, à la biographe de Balzac. Et il faut s'appeler Gonzague Saint Bris pour parvenir, malgré tout, à dégoter cinq anecdotes méconnues de la vie du génial romancier.

1 - Balzac adorait se faire tirer le portrait. D'abord méfiant à l'égard de la toute nouvelle invention de Daguerre, il retourne "se faire daguerréotyper, encore" et tombe sous le charme de l'ancêtre de la photo, cette "merveille du siècle".

2 - Mme Hanska, l'amour de toujours d'Honoré, maîtresse à laquelle les biographes ont longtemps attribué des sentiments motivés par la vanité de ce qu'elle inspirait "à l'homme de génie" plutôt que par la sincérité, a également joué un rôle littéraire dans la vie de Balzac en lui suggérant le personnage de Modeste Mignon du roman du même nom.

3 - Polonophobe ! Le mot n'existe pas mais il aurait pu l'inventer. Balzac se méfiait des Polonais comme de la peste : "enfantillages", "inconstance", le propre des "nations imberbes". "Ni moral ni esprit", "mollesse morale...". À la vie comme à l'oeuvre, les Polonais en prennent pour leur grade.

4 - "Caféinolâtre", Balzac carbure à ce breuvage pendant toute sa vie créative, soit cinquante mille tasses. Il achète à trois adresses différentes les grains de bourbon, martinique et moka qui composent la décoction.

5 - Libertaire, Balzac lève les tabous de la sexualité et s'autorise les sujets qui fâchent : l'homosexualité masculine et féminine, la prostitution et même, c'est plus rare, la zoophilie.

 

Par Julie Malaure

 

Balzac. Une vie de roman, de Gonzague Saint Bris (Télémaque, 450 pages, 22 euros).

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gonzague Saint Bris - dans Articles Parus
commenter cet article

commentaires