Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Gonzague Saint Bris
  • Le blog de Gonzague Saint Bris
  • : Ce blog présente toutes les actualités de l'écrivain, journaliste et historien Gonzague SAINT BRIS.
  • Contact

Recherche

Catégories

14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 13:59

31/08/2015 05:46

Sous un soleil radieux, la Forêt des livres a fêté ses 20 ans. Le public est venu nombreux pour célébrer l’anniversaire d’une manifestation qui fait rimer littéraire avec populaire.

La voiturette de golf fend la foule le long de l'allée des platanes. « Tiens, c'est Hugues ! », s'exclament spontanément tous ceux qui ont reconnu la crinière blanche de son passager, comme s'ils parlaient d'un copain de longue date. Hugues Aufray sourit : on est bien entre amis, ici. Célébrités et anonymes se mélangent sous les mêmes frondaisons. Il est presque 15 h, dimanche, le chanteur de Santiano rejoint sa table et s'apprête à enchaîner les dédicaces. On a déjà du mal à circuler au pied du chalet des chasseurs.

Combien seront-ils à braver la chaleur pour se plonger dans le bain de culture et de chlorophylle du rendez-vous littéraire de Chanceaux ? Dès le matin, son chef d'orchestre enflammé, Gonzague Saint-Bris a annoncé 60.000 personnes. Qu'importent les mathématiques : le public est là, en masse. Et la Forêt des livres est affaire de (belles) lettres, pas de chiffres.

Impossible de ne pas retrouver son âme d'enfant en passant près de Joseph Joffo, auteur de l'impérissable « Sac de billes ». Un peu plus loin, la file d'attente devant Éric-Emmanuel Schmitt a de quoi rendre jaloux son voisin, le (pourtant) célèbre communicant Jacques Séguéla. Venu présenter son livre « Coups de pub », il n'en prend pas ombrage pour autant et ne rechigne pas, sollicité par la NR, à proposer un slogan pour la Forêt des livres : « Les livres sont les arbres de nos jardins secrets. » Reste à savoir si Gonzague Saint-Bris l'adoptera…

Mais c'est un peu plus haut dans la prairie que les attroupements les plus impressionnants se forment. Les admirateurs de Christophe Lambert font le siège de son stand, alors même qu'il s'est absenté. Milo Manara est obligé de réduire le nombre de ses dédicaces. Il dessinait à chaque fois son héroïne : trop long ! On se lamente devant la place vide de Francis Huster qui a dû repartir en début d'après-midi. Puis, vient LE trio de loin le plus populaire. Côte à côte, PPDA et Natacha Polony sont littéralement pris d'assaut. Ne serait-ce que les apercevoir relève du défi. Pour autant, ce n'est rien à côté de leur compagnon de tablée : Pierre Perret. On se presse pour obtenir un mot de celui qui les aime tant.

" La Forêt des livres c'est l'élitisme pour tous "

« C'est réconfortant de voir autant de gens s'intéresser au débat, à la littérature. La Forêt des livres, c'est l'élitisme pour tous », s'enthousiasme avec son œil de journaliste le directeur de Libération Laurent Joffrin. Avant de dédicacer son nouveau livre : « Le Réveil français ». Et si c'était à Chanceaux que son heure avait sonné ?

Pierre Calmeilles

Partager cet article

Repost 0
Published by Gonzague Saint Bris - dans Articles Parus
commenter cet article

commentaires